Alimentation pre-compétition

 

Les principales adaptations de la veille de compétition concernent essentiellement le repas du soir.

Petit déjeuner et déjeuner répondent aux critères décrits dans le cadre de la semaine pré compétitive. Les principales adaptations de la veille de compétition concernent essentiellement le repas du soir : Ce repas est généralement le dernier apport énergétique conséquent avant l’épreuve.

Il doit donc être dominé par un apport important en glucides complexes : pomme de terre, riz, pasta party, cuisson all dente.

Il doit être de digestion facile, pour ne pas nuire à la qualité du sommeil, élément essentiel pour aborder l’épreuve du lendemain.

 

 

Une ration de protéine est souhaitable, Cette ration protéinée est sans influence sur le déroulement de la future course.

Laitage, fruit, compote seront un excellent dessert.

Une bonne hydratation reste de rigueur,